Aujourd’hui une fée m’a dit:
« C’est dingue d’être obligée de se PERDRE à ce point pour arriver quelque part !!! ». Elle parlait d’elle mais cela a tellement résonné en moi... 
J’ai passé mon année 2017 à me projeter, à fantasmer ma vie chaque jour, chaque instant. 
J’ai jeter sur mon écran de cinéma toutes les couleurs possible, les scénarios , les costumes, les décors et jusqu’à la musique du film que je voulais vivre !!!
J’ai entendu des signes, j’ai vu des signes PARTOUT, j’ai cru j’y ai cru si fort, j’ai rencontré des sœurs, j’ai perdu des « amies », j’ai voyagé, j’ai rêvé l’épilogue, j’ai médité et pratiqué le yoga NIDRA , je me suis alignée à la LUNE, j’ai fait des cercles de femmes et des ronds nue dans l’eau... 

Je me suis disputée un rôle, j’ai appris mes répliques, je n’ai plus répondu à la connerie des gens, je me suis isolée, j’ai chanté en Anglais, fait des cures de Spiruline, j’ai mangé CRU, fait des câlins aux arbres et des feux de cheminée qui ont mal tournés...

Résultat;  j’ai oublié de vivre l’instant présent, je me suis perdue en route, j’ai foiré le montage et j’ai encore finit à l’hôpital !
C’est récurrent chez moi...l’hôpital.
Les lits des chambres de l’hôpital , les brancards bruyants des couloirs de l’hôpital, les infirmières de l’hôpital, les blouses bleues marines de l’hôpital, la nudité de l’hôpital , les lumières trop fortes de l’hôpital, les biscottes et le Lipton de l’hôpital et ma tête que l’on cogne aux barreaux des brancards dans les couloirs de l’hôpital.
Pas un mec. Pas UN mec capable de douceur pour conduire mon carrosse dans ces putains de couloirs de l’hôpital... 
Ils m’ont déminé le ventre cette fois...
Le ventre ce 2ème cerveau ! 
Pourtant je n’avais pas mal à la tête... avant le mec qui a conduit mon carrosse dans ces putains de couloirs de l’hôpital... MAIS qu’est cque j’avais mal au ventre.
J’ai encore finit à l’hôpital.
C’est récurrent chez moi...l’hôpital.
Et surtout SURTOUT je me suis perdue...
J’ai passé mon année 2017 à me projeter, à fantasmer ma vie chaque jour, chaque instant... et je me suis égarée !
Aujourd’hui une fée m’a dit :
"C’est dingue d’être obligée de se PERDRE à ce point pour arriver quelque part !!!"
Car OUI c’est certain je suis arrivée quelque part...

... à un point de départ qui m’ouvre ses mains en grand, et le champs des possibles la,  juste DEVANT.