IL y a cette femme au Starbuck qui à l'os des salières qui ressort tellement qu'on a l'impression qu'il va lui transpercer la peau...
J'ai eu une sorte de "mal au coeur" quand je m'en suis aperçue... NAUSÉE.
De dos, toute sa colonne vertébrale était... différente! Elle semblait vouloir prendre un autre chemin, cette femme tenait debout, malgré tout! Ses habits devaient avoir été fait sur mesure... c'est sûr... j'ai eu envie de pleurer.

J'AI LA LARME FACILE en ce moment.

Un rien m'émeut.
Un rien me pique les YEUX. 
Comme la musique. Quand je suis sur mon vélo. RPM. Intense. Bruyant. Épuisant. Douloureux... tellement  DOULOUREUX.
Pourtant je n'entends plus que les basses. Mon coeur qui se colle au rythme. Et malgré l'effort je n'entends plus qu'elle . La musique.
Il fait 40°C dans la salle et soudain j'ai froid. C'est parti...
J'ai LA LARME facile je vous dis!

Comme en cours de CHANT.
Mes chansons soudainement. Mes chansons que je répète face à ELLE. Je suis toute nue. Je suis sans phare et je n'arrive plus à chanter.
RESPIRE.
Elle me dit "Respire... il faut que ça sorte!!!".
C'est reparti, ça pique, j'ai froid, les larmes encore... Je ne fais plus que ça!!!

"Ce n'est rien, Monsieur Marius, qu'un peu de sang qui pleure..."
Comme Éponine à l'agonie, je te dégouline encore!
Quand je croyais avoir guéri.  Quand je croyais m'être aguerri!
Je te dégouline jour et nuit... il faut que tu sortes de mon corps... 

de toutes façons TOI... Toi tu passes ton chemin... Sûr que tout est bien...

 

rufus

à écouter Absolument ;-) 

Rufus Wainwright - All Days Are Nights: Songs For Lulu